Toilettage d’enfants en ligne : comment assurer la sécurité de vos enfants

C’est le pire cauchemar de tous les parents : un prédateur se lie d’amitié avec votre enfant en ligne pendant que vous êtes assis dans la pièce voisine, complètement inconscient. Nous voulons tous donner à nos enfants la liberté d’être eux-mêmes, en ligne et hors ligne, tout en sachant qu’ils sont en sécurité. Mais comment protégez-vous vos enfants et adolescents contre le toilettage d’enfants en ligne sans devenir un parent d’hélicoptère constamment en vol stationnaire ? Et que pouvez-vous faire si vous soupçonnez qu’un prédateur prépare déjà votre enfant ? Poursuivez votre lecture pour découvrir ce qu’est le toilettage d’enfants en ligne, ce que vous pouvez faire pour le prévenir et comment Cybertrace peut vous aider.

Qu’est-ce que le toilettage d’enfants en ligne ?

Le commissaire à la sécurité électronique définit le toilettage d’enfants en ligne – ou l’exploitation sexuelle d’enfants en ligne – comme « quelqu’un qui établit une relation avec un enfant dans le but de l’abuser sexuellement ». Bien que l’abus lui-même puisse se produire dans la vie réelle, il se produit le plus souvent en ligne. Les prédateurs en ligne trompent ou font souvent pression sur les jeunes pour qu’ils envoient des images à caractère sexuel ou se livrent à des activités sexuelles sur des webcams. Ces agresseurs sont généralement des hommes adultes, mais peuvent également être des enfants plus âgés qui cherchent à maltraiter des enfants plus jeunes ou leurs pairs. Inutile de dire que les victimes de la manipulation d’enfants en ligne souffrent de dommages physiques, mentaux et/ou émotionnels importants et continus.

Quelle est sa prévalence ?

Malheureusement, le toilettage des enfants en ligne est plus courant que ne le pensent les parents et les soignants. En 2020, le Centre australien de lutte contre l’exploitation des enfants (ACCCE) a reçu plus de 21 000 signalements d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne. Selon un article d’ABC News, les rapports soumis à l’ACCCE lors du confinement de l’année dernière ont augmenté de 122 %. L’article prévient que l’exploitation sexuelle des enfants est si répandue que, « statistiquement, chaque Australien connaîtrait un agresseur » .

Cette prévalence contraste avec l’apparente indifférence des Australiens à l’égard de la question. Lorsque l’ACCCE a interrogé les parents et les tuteurs en 2019, seulement 21% pensaient qu’il y avait une probabilité que l’exploitation sexuelle des enfants en ligne puisse arriver à leur enfant. D’un autre côté, un nombre similaire a trouvé le sujet trop « écœurant » et « répugnant » pour y penser. Bien que compréhensible, cette stigmatisation contribue malheureusement à un manque de compréhension et, par conséquent, de préparation à ce problème.


Comment les prédateurs en ligne contactent-ils les enfants ?

Les prédateurs en ligne utilisent des plateformes numériques, y compris des sites de réseaux sociaux, pour soigner et manipuler les enfants. Fait troublant, ils ciblent délibérément les enfants qui sont émotionnellement vulnérables ou dont la vie familiale a récemment subi un grand changement. Pour ce faire, les auteurs identifient les victimes potentielles via des informations accessibles au public, qu’ils glanent souvent sur les réseaux sociaux.

Ensuite, ils prennent une fausse identité, soit en créant un faux profil, soit en piratant le compte de quelqu’un d’autre. Masquant l’agresseur adulte, ils apparaissent aux enfants comme un ami de confiance ou juste un autre jeune sur le site. Les auteurs contactent le plus souvent leurs victimes sur les plateformes de médias sociaux, telles que Facebook, Instagram, Snapchat, TikTok et WhatsApp. Non seulement ces sites sont habituellement utilisés par les enfants pour socialiser et communiquer, mais les prédateurs peuvent facilement brouiller les pistes. Les messages instantanés de chat, les photos et les vidéos disparaissent après leur envoi, tandis que les messages Facebook, Instagram et WhatsApp peuvent être définitivement supprimés.

Alors, comment fonctionne réellement le toilettage d’enfants en ligne ?

En tant qu’habiles manipulateurs, les agresseurs utilisent les informations glanées sur les réseaux sociaux pour établir un contact et établir une familiarité, un rapport et une amitié. L’un de leurs principaux objectifs est d’isoler les enfants en créant un espace de secret entre eux et leurs parents. Souvent, cela se produit en comblant l’enfant de cadeaux ou de compliments et en lui disant exactement ce qu’il veut entendre. Les prédateurs exploitent également les conflits normaux des adolescents avec leurs parents. Se faisant passer pour leur ami, ils sympathisent et présentent les parents sous un mauvais jour, favorisant ainsi l’isolement de l’enfant.

Une fois que l’agresseur a gagné la confiance de l’enfant, il commence lentement à introduire un contenu sexuel dans la conversation. Finalement, après avoir normalisé ce langage dans les messages et les chats, ils demandent des images ou des vidéos sexuellement explicites. Utilisant la flatterie, la persuasion, la pression ou le chantage, le prédateur continue d’exiger encore et encore du matériel sexuellement explicite. Lorsque l’enfant réalise ce qui se passe et veut arrêter, les prédateurs utilisent l’isolement, la peur et la honte pour garder le contrôle. Cela inclut souvent la menace de revenge porn : diffuser les images ou vidéos sexuelles déjà fournies à d’autres sans leur consentement. Pour une discussion plus approfondie sur le revenge porn en particulier voir cet excellent article .


Que puis-je faire pour l’empêcher?

Alors, que peuvent faire les parents et les tuteurs pour protéger leurs enfants contre le toilettage en ligne ? Le plus important est d’aider leurs enfants à apprendre à reconnaître le danger et à prendre des mesures pour se protéger. Parler ouvertement et honnêtement avec vos enfants de leur activité en ligne et être un modèle pour une utilisation saine d’Internet sont tous deux essentiels. Cela signifie être « conscient du partage » pour protéger votre vie privée et garder le contrôle des empreintes numériques de votre famille. De plus, cela inclut de ne pas divulguer publiquement des informations personnelles, d’utiliser uniquement un pseudonyme et de ne jamais partager de mots de passe avec d’autres personnes (à l’exception des parents). Enfin, cela signifie fournir une atmosphère sûre et compréhensive qui encourage les enfants à vous dire si l’une de leurs communications en ligne leur a semblé effrayante, bizarre ou blessante. Ces ressources de Kids Health , Raising Children , Children’s Health Queensland Hospital and Health Service , Consumer Notice et PrivacyHub offrent d’excellentes lectures supplémentaires.

Comment savoir si quelqu’un toilette déjà mon enfant ?

Bien que chaque cas soit unique, voici quelques signes courants indiquant que votre enfant a peut-être été ciblé en ligne :

  • Passer beaucoup plus de temps que d’habitude dans leur chambre à utiliser la technologie.
  • Réponses secrètes ou évasives lorsqu’on leur demande ce qu’ils font.
  • Comportement suspect lorsque vous entrez dans une pièce, par exemple en éteignant leurs téléphones ou leurs ordinateurs.
  • Sautes d’humeur/comportement volatil.
  • Peut avoir de nouveaux objets, généralement de grande valeur.
  • Avoir un comportement sexuel et utiliser un langage sexuel inapproprié à l’âge.


Que se passe-t-il si je soupçonne que quelqu’un a soigné mon enfant ?

La première étape consiste à parler à votre enfant pour lui offrir soutien et compréhension. En raison de la manipulation du prédateur en ligne, votre enfant ressentira probablement du regret, de la honte ou de la peur. Il est extrêmement important que vous les rassurez sur le fait que ce n’est pas de leur faute, qu’ils ne sont pas en difficulté et que vous êtes de leur côté.

Ensuite, ne laissez pas l’agresseur savoir que vous êtes sur lui. Au lieu de cela, collectez toutes les preuves de manipulation d’enfants en ligne, telles que des messages, des e-mails ou des captures d’écran de conversations. Soyez cependant très prudent lorsqu’il s’agit d’images ou de vidéos sexuellement explicites impliquant des mineurs. Même si vous les collectionnez uniquement à des fins de preuve, cela peut toujours être un crime de les avoir en votre possession ! Vérifiez les lois applicables dans votre état pour vous assurer de ne pas vous mettre en danger juridique.

Bien sûr, vous pouvez signaler l’abus à la police, soit via votre commissariat local, soit via la plateforme de signalement en ligne de l’ACCCE . Cependant, veuillez noter que, à moins que vous ne connaissiez déjà l’identité de l’auteur, la police peut ne pas être en mesure de vous aider dans un cas particulier. Cela est dû à l’énorme volume de signalements qu’ils reçoivent et à leur objectif principal de perturber les réseaux de maltraitance d’enfants. Trouver un auteur de maltraitance d’enfants est un travail minutieux et gourmand en ressources.

Comment Cybertrace peut-il vous aider ?

Comme pour les enquêtes sur les cyberfraudes , la police a rarement le temps et les ressources nécessaires pour résoudre des cas individuels de toilettage d’enfants en ligne. Ce qu’il faut pour découvrir la fausse identité en ligne d’un agresseur, ce sont des cyber-analystes expérimentés et une technologie de suivi sophistiquée. Heureusement, c’est précisément le domaine d’expertise de Cybertrace !

Dans un cas récent, nous avons aidé une famille australienne dont la fille adolescente avait été amenée à envoyer des vidéos sexuellement explicites. Alors qu’elle pensait que ceux-ci allaient à une connaissance adolescente, l’agresseur était en fait un homme adulte dans un autre pays. Exigeant de plus en plus de vidéos, il a menacé de les rendre publiques si elle ne s’y conformait pas. Grâce à notre expertise en matière d’enquête et à une technologie de suivi conçue sur mesure, Cybertrace a pu identifier l’adresse IP de l’auteur. La famille a donc pu fournir ces informations vitales aux forces de l’ordre locales qui ont alors pu agir.

Alors que les forces de police ont du mal à faire face à un déluge de signalements d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne, des enquêteurs privés réputés comme Cybertrace sont essentiels pour aider les victimes et leurs familles à obtenir justice. Nous pouvons faire le travail difficile de démasquer les auteurs, afin que vous puissiez présenter à la police un dossier solide. D’après notre expérience, les forces de l’ordre sont beaucoup plus susceptibles de prendre en charge et de hiérarchiser les affaires qui s’appuient sur des preuves solides. Ne souffrez pas en silence – contactez notre équipe dès aujourd’hui pour une discussion confidentielle de votre cas !

Facebook
Twitter
LinkedIn

More To Explore